• Est-ce que notre vulnérabilité nous rend plus fort?

    Beaucoup de sphères de la société continuent de considérer que la vulnérabilité est une fragilité. Voire même une preuve d’instabilité.    Etre vulnérable, c’est prendre connaissance de nos douleurs les plus intimes et les plus profondes. Celles qui viennent de blessures parfois encore inconscientes. Il faut beaucoup de courage pour pouvoir regarder ces faiblesses en face, il faut beaucoup d’amour pour soi pour se laisser toucher par notre vulnérabilité.    Chaque humain porte en lui des failles plus ou moins grandes. Certains préfèrent les colmater, d’autres au contraire vont avoir le courage de tout déballer. Je ne sais pas si l’un est mieux que l’autre. Personnellement, je préfère de loin…

  • Lettre à mon enfant intérieur

    Cette année, j’ai fait un gros travail de reconnexion à l’enfant intérieur. Il est clair pour certain.e.s d’entre vous, cela peut paraître abstrait et un peu farfelu. C’est en discutant avec mon thérapeute qu’on est arrivé à cet objectif. Evidemment, j’aurais pu juste en discuter quand j’allais en consultation mais elle a soumis l’idée que j’utilise un média pour arriver à me connecter à cette partie de moi qui est effrayée et qui a besoin d’être rassurée. Même si l’adulte que je suis aujourd’hui à réussi à mettre en place une panoplie d’outils pour se libérer de ses conditionnements, il y a toujours cette petite fille qui a été mise…

  • Pourquoi faire une pause réseaux sociaux?

    Cet article est juste mon avis sur une expérience que j’ai vécue et cela n’est en rien une vérité unilatérale.  Mi-septembre, j’ai décidé d’arrêter d’aller sur les réseaux sociaux. Ca faisait un moment que cela me trottait dans la tête. La toxicité des infos sur la pandémie aidant, mon choix n’a pas été difficile.  Je voulais me mettre à l’épreuve et voir ce qui allait se passer si je décidais de faire autre chose de mon temps libre que de scroller sans objectif sur les réseaux sociaux. Au début, cela a été assez perturbant. Puis, de fil en aiguille, les envies se sont mises en place. Et pendant ce temps,…

  • Pourquoi j’arrête d’enseigner le yoga?

    Pour le moment 😉 Vous avez été nombreux à me demander si je continuais à donner cours cette année. J’ai répondu au plus grand nombre et je m’excuse auprès de ceux que je n’ai pas contacté.  J’ai arrêté les cours parce qu’avec mon travail à temps plein pour le moment et les activités de mon fils, j’arrivais parfois au cours le cœur tambourinant par la course effrénée de la journée. Ce qui me paraissait être un paradoxe en soi. De plus, ce mode de vie m’empêchait de vivre pleinement la philosophie du yoga et ma pratique des asanas. Parfois, il est difficile de concilier responsabilités et passion. J’ai passé beaucoup…

  • La danse, un outil de guérison.

      Voici une interview de Maria Verhulst sur l’outil de la danse comme moyen de guérison. Nous aimons tous danser mais est-ce que nous pouvons entrevoir le pouvoir de guérison de cet outil lorsque nous mettons nos corps en mouvement sur un rythme? Je vous laisse écouter et j’attends vos commentaires !  Partagez un max ! Merci  Letizia 

  • Pourquoi s’intéresser au fonctionnement de notre cerveau afin de mieux gérer notre stress?

    Bien souvent dans la gestion du stress, il est important de prendre en compte tous les facteurs qui peuvent nous augmenter celui-ci. Il est aussi intéressant de bien comprendre comment fonctionne notre cerveau pour appréhender le stress d’une manière totalement différente. Si vous avez souffert de traumatismes ou d’expériences douloureuses dans le passé, vous pourriez souffrir de diverses désordres émotionnels qui trouve leur origine dans le cerveau limbique (siège des émotions). Les souvenirs de ces épreuves sont imprimées de manière indélébile dans notre cerveau émotionnel et elles continuent de contrôler nos ressentis et nos comportements.   Cependant, il est aussi important de savoir que notre cerveau possède des mécanismes naturels d’autoguérison.…