Lettre à mon enfant intérieur

Cette année, j’ai fait un gros travail de reconnexion à l’enfant intérieur. Il est clair pour certain.e.s d’entre vous, cela peut paraître abstrait et un peu farfelu. C’est en discutant avec mon thérapeute qu’on est arrivé à cet objectif. Evidemment, j’aurais pu juste en discuter quand j’allais en consultation mais elle a soumis l’idée que j’utilise un média pour arriver à me connecter à cette partie de moi qui est effrayée et qui a besoin d’être rassurée. Même si l’adulte que je suis aujourd’hui à réussi à mettre en place une panoplie d’outils pour se libérer de ses conditionnements, il y a toujours cette petite fille qui a été mise à mal par ces expériences et peu d’adultes (si pas aucun) n’a jamais pris le temps de la rassurer. Aujourd’hui, je vous questionne: Avez-vous déjà écrit une lettre à votre enfant intérieur? Pour vous aider, je vous propose la mienne. 

“Chère petite Leti,

Je voulais te dire que je suis là, je viens pour te rassurer. Si tu as besoin de pleurer, vas-y, je peux te consoler. Je peux te prendre dans mes bras. Tout ça c’est fini, je suis là maintenant. J’ai beaucoup de choses à t’apporter, tu sais, ces dernières années, j’ai appris beaucoup de choses pour que tu puisses être sécurisée. Je t’aime très fort et je veux être là pour que tu n’aies plus peur et que tu ne t’endormes plus les yeux plein de larmes. Tu es la personne plus importante pour moi. J’ai besoin de ta joie, de ton innocence, de ton insouciance. Tu as une si belle lumière qui éblouit un petit bout de cette terre. Je te connais très bien et je comprends au mieux quels sont tes besoins. Alors, viens, prends ma main, descendons cette rue ensemble que je puisse te montrer qu’il n’y a rien à craindre. On va chasser les monstres, les croque-mitaines à coup de rire pour les effrayer. Et on va danser pour oublier tout ce qui nous a chagriné. Je sais que parfois tu te sens seule, incomprise, rejetée par les personnes qui devraient le plus t’aimer et que ça fait mal. Mais je voulais partager avec toi le fait qu’être maman m’a permis de guérir tout ce que tu n’avais pas reçu en le donnant à notre enfant et que parfois, je sens que tu es là à travers moi en train de jouer avec lui. Je suis là, tu es en sécurité. Et peut-être qu’on ne pourra pas tout résoudre mais on pourra faire plein de choses ensemble. Ca nous permettra d’être ensemble. “

Voilà, un exemple de lettre à écrire. Evidemment, c’est la mienne et elle parle de mon expérience personnelle mais il ne tient qu’à vous d’aller rechercher les moments les plus importants et les transformer pour que vous puissiez partie de vous. Ecrire cette lettre n’a pas été facile, j’en ai pleuré. Ca vous arrivera peut-être. Je pense que certaines larmes guérissent. C’est à vous de jouer ! 

Vous pouvez aussi utiliser l’outil puissant qu’est l’EFT avec cette vidéo de Nathalie Moreira. C’est un programme sur 21 jours. Je vous avoue avoir pleurer et je ne suis qu’au début du programme. Ca promet ! 

Voici le lien:

 

 

 

Credit photo: Photo de cottonbro provenant de Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *