Obscurité

Ecrire a toujours été un de mes passe temps. J’aime les mots pour ce qui peuvent venir faire résonner à l’intérieur de nous. Mettre des mots sur nos maux en les utilisant pour panser juste dans l’instant ce qui est blessé en nous. Pendant que le monde joue le jeu de la perfection sur les réseaux sociaux avec les bons filtres, les bons cadrages, la vie parfaite. Ce qui est en soi est très bien. Après tout chacun ses expériences. Je regarde mon obscurité, ma pénombre, ma noirceur, ce qu’il y a de vile et méchant en moi. J’ai tellement voulu m’en défaire toutes ces années, pensant que ça m’aiderait à me sentir mieux, à “évoluer”. Aujourd’hui, je pense que cette partie de moi ne peut être qu’ici, en moi et mon humanité me donne le droit de danser entre lumière et obscurité. Je vous l’ai toujours dit, la pratique du yoga n’est pas juste un joli chemin de fleurs, elle vient bouger des choses en nous qui ne sont pas toujours agréables autant physiquement que mentalement.  Je vous laisse apprécier ou pas, ces mots que je dépose qui surgissent parfois de je ne sais où et je me suis dis que c’était bien pour moi de les partager. 

Pendant que le monde du  yoga,

Découvre ta lumière

J’explore dans chaque asana 

Le flot de ta rivière 

Qui coule en moi 

De mes ajustements,

souffrance,

Gérer simplement 

L’essence

de choses pas toujours plaisantes.

Mes prises de conscience

Mettent en avant mon amour pour toi.

Te laisser partir,

Impossible 

Tu es là 

A la fin de mon expiration 

Tournant en rond 

Jouant avec ma lumière 

Tellement de disputes

Te quitter, j’ai essayé

 Plusieurs fois

Tu reviens à chaque fois.

Je pensais que je ne grandissais pas

L’’évolution était loin 

Mon cœur ne s’ouvrait pas

Je me regardais avec dédain

Jusqu’au jour où j’ai réalisé

Que danser avec toi.

Regarder ta beauté

Est un cadeau en soi

Sans toi

Je ne pourrais me connaître 

Emoi

Il suffirait de renaître

Apprendre de toi

Le beau et l’horrible

Le plaisant, le pénible 

Assumer cette loi 

Obscurité, 

Merci de faire partie de mon humanité 

De m’enlacer tendrement 

Dans le moment présent.

Photo de Diogo Cacito provenant de Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.